Bonjour les amies, bon mercredi.

26 novembre 2008

Bonjour les amies, bon mercredi. lc0epemw

Quoi de neuf aujourd’hui les amies, je vous souhaite un bon mercredi.En naviguant sur le net j’ai découvert pas mal de sujets intéressants et je me suis permise de les partager avec vous!

La vitamine C, un puissant antioxydant !    n0b4xyj6

 

 

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

 

Qu’est-ce que c’est ?
Egalement connue sous le nom d’acide ascorbique, la vitamine C est certainement la star des vitamines auprès du grand public. On lui prête de nombreuses propriétés dont certaines ne sont pas forcément prouvées. L’industrie agroalimentaire exploite d’ailleurs les effets, reconnus, antioxydants de l’acide ascorbique sous forme de dérivés utilisés comme conservateurs (E300, E301 et E302). Néanmoins, ces dérivés ne possèdent pas les mêmes propriétés que la “recette” originale. Même en biologie, l’expression “souvent imité, jamais égalé” prend tout son sens…


A quoi ça sert ?
La vitamine C est impliquée dans de nombreuses fonctions de l’organisme :
- Elle possède des propriétés antioxydantes qui permettent d’aider l’organisme à lutter contre l’accumulation de métaux lourds comme le plomb, le mercure et le cadmium. De plus, l’activité antioxydante de l’acide ascorbique permet de neutraliser les radicaux libres, protégeant ainsi les cellules de l’organisme du vieillissement et permettant de renforcer les défenses immunitaires.

Est-il encore besoin de préciser à quel point les oranges sont riches en vitamine C ?
- La formation des vaisseaux sanguins et des muscles est tributaire de l’acide ascorbique. En effet, il est indispensable à la formation du collagène, contenu dans les fibres élastiques que l’on retrouve dans les parois des vaisseaux sanguins, la partie profonde de la peau (le derme), le squelette, les tendons, les ligaments, les gencives, etc.
- La vitamine C intervient également dans l’absorption et le stockage du fer provenant de l’alimentation.
- Il est de notoriété publique que la vitamine C aiderait à lutter contre le rhume et à réduire sa durée. Pourtant, aucune étude scientifique n’a pu le montrer avec certitude, à part chez les enfants et chez les personnes consommant peu de fruits et légumes.

Où en trouver ?
On la trouve en grande quantité surtout dans les fruits et légumes : poivrons, piments, agrumes (citrons, oranges, clémentines, etc.), les légumes de la famille des choux, les épinards, les fraises, le cassis, etc.
Mode de consommation : Il faut savoir que la cuisson des aliments détruit une grande partie de la vitamine C qu’ils contiennent. Il faut donc veiller à consommer régulièrement des fruits et légumes crus.
La dose quotidienne recommandée se situe entre 100 mg et 120 mg.

Halte aux idées reçues
“Il ne faut pas prendre de vitamine C car cela empêche de dormir”, “la vitamine C permet de lutter contre la fatigue” sont deux exemples de propriétés généralement attribuées à l’acide ascorbique. Et pourtant, il semblerait que ce ne soit pas le cas. En effet, aucune étude scientifique n’a pu démontrer jusqu’à présent ces effets stimulants.
Par ailleurs, la vitamine C serait censée protéger de certains cancers du tube digestif et de la cataracte, maladie visuelle liée au vieillissement. Là encore, aucune étude scientifique n’a pu le prouver.

Les effets…
D’une carence : également appelée scorbut, la carence en vitamine C se traduit par des douleurs articulaires et musculaires, des saignements de la gencive, une sécheresse buccale et oculaire, de la fatigue et de l’anémie. Cette maladie s’observait surtout chez les marins qui étaient privés de fruits et légumes frais durant les longs mois passés en mer. Dans de très rares cas, le scorbut peut entraîner un coma mortel.
D’un excès : certaines personnes doivent faire attention à ne pas prendre de doses trop élevées de vitamine C, sous peine de s’exposer à des complications. Sont concernées : les personnes sujettes aux calculs urinaires, les personnes souffrant de maladies impliquant une accumulation du fer dans l’organisme (hémochromatose, drépanocytose, thalassémie, etc.) et les femmes enceintes ou celles qui allaitent. A noter qu’un apport excessif de vitamine C peut provoquer des troubles digestifs comme ballonnements, brûlures d’estomac, nausées, etc.

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

 

Une multitude de vitamines B

 Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Qu’est-ce que c’est ?
Tout d’abord, il faut bien garder en tête qu’il n’y a pas une vitamine B mais des vitamines B, avec des propriétés et des particularités spécifiques à chacune d’entre elles. Néanmoins, elles ont des spécificités communes.  Ainsi, de manière générale, les vitamines B ne sont pas stockées dans l’organisme, contrairement à la vitamine A. C’est donc l’alimentation qui doit pouvoir fournir à l’organisme ses besoins en vitamine B de façon régulière.

A quoi ça sert ?
La liste ci-dessous explicite la diversité des vitamines B existantes et la variété de leurs implications dans le fonctionnement de l’organisme.

Vitamine B1 : également appelée thiamine, cette vitamine intervient essentiellement dans le métabolisme énergétique de l’organisme. Elle sert notamment à la transformation du glucose en énergie utilisable par les cellules et est impliquée dans le métabolisme des acides aminés (composants des protéines). D’autre part, le fonctionnement du système nerveux, dont la mémorisation et les facultés intellectuelles, est dépendant de la vitamine B1.

Vitamine B2 : cette forme de vitamine B est indispensable à la production d’énergie par les cellules et à l’utilisation des nutriments. D’autre part, elle joue un rôle important dans la protection des cellules contre les substances agressives produites lors des réactions chimiques du métabolisme.

Vitamine B3 (ou vitamine PP) : elle a un rôle sensiblement similaire à la vitamine B2 avec des implications supplémentaires dans la production des acides gras et des hormones sexuelles, dans la formation des globules rouges, etc.

Vitamine B9 (ou acide folique) : l’acide folique appartient à la famille des folates, substances présentes dans de nombreux aliments. Les folates sont essentiels à la multiplication des cellules et à la régulation de l’activité des gènes. C’est d’ailleurs pour cela que de nombreuses études suggèrent que les folates pourraient avoir un rôle préventif dans l’apparition de cancers – où la multiplication des cellules devient anarchique. Néanmoins, d’autres études suggèrent au contraire qu’un excès de folates stimulerait la croissance de cancers préexistants… Prudence donc.

Vitamine B12 : Une fois n’est pas coutume, le terme de vitamine B12 désigne toute une famille de substances, contenant toutes du cobalt. En association avec les folates, la vitamine B12 intervient dans la synthèse de l’ADN et des acides gras, dans la production d’énergie à l’intérieur des cellules et dans le fonctionnement du système nerveux. Les végétaliens stricts, les personnes de plus de 70 ans, les personnes souffrant d’une maladie de l’intestin ou d’anémie pernicieuse sont exposées à des carences en vitamine B12. Cela se traduit par une anémie, des fourmillements dans les pieds et dans les mains, une constipation entrecoupée de diarrhées et une perte de poids. Pour les personnes âgées, une insuffisance d’apport peut provoquer des troubles du raisonnement et de la mémoire.
Où en trouver ?
Les germes de blé, la levure de bière, le foie, les viandes rouges, les poissons, les fruits de mer, les céréales complètes, le jaune d’œuf, les noix, noisettes et cacahuètes et les légumes secs de manière générale, etc. sont des sources de vitamine B variées.

De la vitamine A pour une bonne vue

Qu’est-ce que c’est ?
La vitamine A est l’arbre qui cache la forêt. En effet, ce nom générique désigne toute une famille de substances, ayant une structure et des propriétés similaires à l’une d’entre elles qui sert de référence, le rétinol.
C’est le foie qui stocke la majorité de la vitamine A absorbée, que ce soit telle quelle ou sous forme de provitamines (bêta carotène par exemple).

 A quoi ça sert ?
La vitamine A est impliquée dans de nombreuses fonctions de l’organisme :
- Elle joue un rôle très important dans la vision, notamment pour permettre à l’œil de s’adapter à l’obscurité. En effet, elle régénère le pourpre de la rétine, favorisant ainsi les processus de vision des couleurs et d’accommodation.
- Elle est très importante pour la santé des muqueuses et de la peau. D’ailleurs, de nombreux soins et crèmes destinés à soigner l’acné sont fait à base de dérivés synthétiques de l’acide rétinoïque (issue de la dégradation de la vitamine A) par exemple. D’autre part, ses propriétés cicatrisantes sont mondialement reconnues.
- Elle intervient dans la régulation du système immunitaire. Par contre, aucun effet stimulant de la vitamine A elle-même sur l’immunité n’a pu être mis en évidence.
- Elle joue un rôle fondamental dans le développement des organes de l’embryon, notamment au niveau de la croissance osseuse.

 Où en trouver ?
On trouve la vitamine A dans le jaune d’œuf, le beurre, la crème fraîche, les carottes, les légumes et fruits jaunes et oranges, les tomates, les abricots et pêches (frais ou secs), le foie de poisson et les huiles qui en sont extraites. Il est conseillé d’en absorber 800 microgrammes par jour pour les hommes et 600 microgrammes par jour pour les femmes.

 Les effets…
D’une carence :
c’est la première cause de cécité dans les pays en voie de développement. Lorsque l’organisme manque de vitamine A, la vision nocturne devient difficile, voire impossible, entraînant un épaississement de la cornée pouvant mener à sa mort. Chez les enfants, une carence peut mener à des problèmes de croissance et parfois même au décès de l’enfant.
Dans les pays développés, les cas d’insuffisance sont rares et généralement liés à des maladies chroniques de l’intestin ou à une
cirrhose du foie.
D’un excès : certains des symptômes provoqués par un excès de vitamine A peuvent être très graves : peau sèche, lèvres gercées, démangeaisons, chute des sourcils, cheveux hirsutes, maux de tête et problèmes de foie. Ainsi, il est déconseillé de consommer des suppléments sans avis médical.

 http://rvallou2.unblog.fr/tag/sante/         2oz5itg4

Un bon couscous entre amis (e)

25 novembre 2008

q4sqdmiv

La citation culinaire
du jour

« Un bon repas adoucit l’esprit et régénère le corps. De son abondance découle une bienveillance chaleureuse. »

Frederick W. Hackwood

Vendredi soir on était entre amies alors quoi faire un bon couscous et royal car nous étions plusieurs.

 Ingrédients

 - 10  poulets de 1.5kg de préférence fermier  –   6 kg  de couscous moyen -3 kg d’ oignons – 2 kg de tomates pelées épépinées et coupées en dés
-  2 kg de courge rouge  – 2,5 kg de  courgettes longues – 2,5 kg de  carottes - 2 kg de navets blancs et jaunes - 1 grosse botte de coriandre ficelé qui servira pour tous les légumes et que l’on séparera par petits bouquets- pois chiches trempés la veille -  smen ou beurre salé(rance) -  safran -  gingembre - sel, poivre – bouillons de cube poulet -

Un bon couscous entre amis (e) dans viandes et volailles img-214802veyou

img-215223yo3ui dans viandes et volailles

Préparation

Bien nettoyer les poulets avec sel citron et gingembre cela est super pour les rendre clean et leur odeur n’est plus aussi forte. Bien les rincer à l’eau claire et les laisser égoutter.

Préparer  un mélange d’épices et d’eau pour y macérer les poulets, au moins 1 heure avant de préparer la recette .

img-213705l3msc

  Dans le faitout du couscoussier, mettez le smen  ou beurre salé à feu doux, ajoutez l’oignon , les tomates,  le safran, le gingembre, sel et poivre.,bouillon poulet  , les poulets et leur sauce de macération. Laissez mijoter à feu doux en surveillant la cuisson . Arrosez avec de l’eau et ajoutez les pois chiches et laissez cuire à feu vif et vérifier de temps à autre.

img-213942avnnz On a fait cuire 5 poulets au début car le faitout n’était pas trop grand ensuite on a mis les autres , pendant que les 5 premiers étaient mis au four pour dorer un peu et rester au chaud.

img-214214nqit4

Préparer les graines de couscous

Dans une grande bassine mettre le couscous et l’arroser d’huile la quantité dépend de la texture du couscous.

img-210017jtbu4

Bien mélanger et mettre de coté le temps de voir ce qui se passe avec les légumes .

Ajouter  les navets et laissez cuire 30mn les graines de couscous en même temps après avoir séparé les grumeaux et arrosé avec un peu d’eau.Seuls les navets longs ou aunes ou à tete violette les cuire avec la viande ou le poulet .Pour les autres à cuire séparément.

Il y a meme une autre sorte de navet que je n’aime pas du tout et que l’on appelle left mahfour.Il est de couleur qui va vers le beige et a un gout très fort et relevé, alors qu’il se cuisine aussi de différentes façons à part le couscous entre autre autres tahine de mouton aux navets mahfour et aux raisins secs.

Je les ai prise sur le net pour vous montrer les variétés qu’on a mis et le dernier que je vous ai dit le mahfour est dans la dernière photo de droite.

u19708909  u27716923  u12323822  103701

Etapes de cuisson du couscous comme toujours

Pour le couscous vous savez qu’il se fait en 3 étapes, la première arroser d’huile et mettre à la vapeur.

La 2ème séparer les grains et arroser d’eau salée (ou bouillon)et bien travailler jusqu’à ce que les grains gonflent et les remettre une 3ème fois.

Pour cette dernière arroser encore moi je l’arrose  la 2ème et 3ème fois avec le bouillon pour que ce dernier ait un bon gout. Séparez les graines de couscous en les arrosant avec de l’eau et en roulant les grumeaux entre les paumes des deux mains.

Pour vous dire il y avait 6 plats je n’avais plus de charge sur le téléphone déjà la moitié des photos était floues, vu la chaleur qu’il faisait dans la cuisine .

Quand vous faites cuire les légumes séparément ajouter toujours des cubes de bouillon et un petite botte de coriandre ficelée.

Une belle photo prise sur le net pour vous montrer les légumes

Couscous-boeuf Admirez ces belles couleurs du soleil

Alors voilà les étapes de cuisson des légumes

img-2146171d325

Pour les navets blancs et jaunes les faire cuire dans la marmite avec la viande ou le poulet selon votre choix, nous on a mis du poulet et il y en avait 10.J’étais à la cuisine mon amie et moi. et une tierce personne qui nous a aidé pour les graines de couscous.

Pour le chou également le faire cuire à part avec des herbes ficelées et prendre toujours du bouillon dans la grande marmite et en mettre assez pour que vous n’en manqez pas.

img-215028jk58h

Pour les courgettes aussi à cuire seules car elles ne demandent pas trop de cuisson.

img-215925x5yz1

D’ailleurs quand on fait cuire les légumes séparement on prend toujours du bouillon du faitout et on vérifie l’assaisonnement., on a ajouté des bouillons cube pour chaque légume……………..

Je crois que j’ai tout expliqué , au tour des photos et j’espère que je vais m’en sortir.

le seul plat qui restait c’était celui ci car quand on commence à distribuer il y a toujours des imprévus et j’ai perdu la moité des photos car je les ai fait étape par étape et la majorité étaient floues comme je vous l’ai déjà dit tellement il y avait de la vapeur à la cuisine .

 Dressez les graines de couscous une fois cuite dans un plat de service, arrosez-les avec du  jus, délayez dedans une cuillère à soupe de beurre salé. Mettez le couscous dôme, disposez le poulet par-dessus et les légumes dessus.Le couscous doit etre bien chaud c’est cela son charme accompagné de bols de bouillons tout autour de la table.

Alors tout le monde a bien mangé avec en finale de bonnes clémentines que l’on trouve partout et des bananes et un bon thé à la menthe

img-215523937uv   img-220044trsnk

 BON APPETIT LES AMIES ET PASSEZ UNE BONNE SOIREE

atable    1


Si j’ai omis quelque chose j’y reviendrai ou faites moi signe car à force de taper je ne sais plus ce que j’ai mis ou oublié.Avec toute mon amitié

850260057

Tajine aux haricots verts plats et pommes de terre

25 novembre 2008

Bonsoir mes amies.Dans mes plats vous verrez souvent de la pomme de terre car les uns aiment un tel légume et les autres aiment surtout la pomme de terre dans tous ses états.En tajine, en purée , gratin, frites ou farcies, tout est permis pour eux pour la pomme de terre.

 Je vous mets les recettes que j’ai en instance donc je ne peux vous dire exactement elle a été faite, plutot le jour exact.Avec toutes mes excuses, car le pc m’en a fait voir de toutes les couleurs et pendant qu’il le permet, je m’empresse de tout poster, en me tirant les cheveux parfois car ma boite de métal se fait autant vieille que moi et a pris froid avec cet automne rude qui est cotoyé de l’hiver qui arrive à grands pas.Je vous asssure des fois il y a de quoi s’arracher les cheveux,grrrr      
feuilles_20_15_

          I_ANGR~1.GIFcrazy2.gif0004.gif

Ingrédients 

750g de viande de veau ou 1 peit poulet en morceaux -1 oignon émincé – 2 tomates en rondelles -bouquet de persil plat (ou de coriandre)- 500g d’haricots verts plats-3 pommes de terre – Sel, 1 càc de poivre, 1/2 càc de curcuma, 1/2 càc de paprika, 1 càc de gingembre, un peu de safran.1 cube de bouillon de evau ou volaille (facultatif)  car déjà mes cubes trésor renferment un arome super bon-) 1/2 verre d’huile d’arachide additionnée d’huile  d’olive

Préparation 

Couper la viande ou  le poulet en 4 (ou comme vous voulez, ) .Bien rincer et laissez égoutter-dans un tajine ou dans  une cocotte ou une marmite., en ajoutant l’oignon émincé, les épices et 1 verre d’eau pour que tout soit bien macéré.Après quelques bouillons ajouter l’huile Ajouter la tomate coupée en rondelles .Faire mijoter 5 à 8 min avant d’arroser d’eau à hauteur de la viande ou du  poulet.Ajouter le cube de bouillon. Couvrir et laisser cuire entre 25 à 30 min (+/- ).Si la viande ou poulet est cuite retirez la et ajouter dans la coctte les haricots et les pommes de terre coupées en 4  ainsi que le persil .Couvrir et laisser cuire .Donner un fort coup de bouillon à couvert pendant 1 min histoire d’épaissir la sauce (elle doit être bien épaisse et pas vraiment un bouillon).Servir et déguster chaud avec du bon pain.

Tajine aux haricots verts plats et pommes de terre dans viandes et volailles img-195943f8kza

img-2001120gibz dans viandes et volailles

img-2002332yyqa
img-20062374io8

img-194006v3e4c

 img-1938332si22

BON APPETIT  

ajcplr12    ange

Tajine aux couleurs de l’amitié

25 novembre 2008

13_99Comme je fais souvent des recettes au hasard, ce jour là j’avais plus de légumes à part des tomates cerise, des oignons, et des olives .Dans le congélo un reste de pois chiches, la viande ce n’est pas çà qui manque ou le poulet, ce qu’il me fallait c’était des légumes.

Bon alors ayant réfléchi quelques minutes et je me suis dit pourquoi pas en faire une recette et on vera ce que cela donnera.Alors je commence à prier toujours dans mes pensées pour que j’arrive à un résultat.

Ingrédients

750G de viande de veau – 1 oignon en lamelles et quelques petits oignons coupés en 2 – une bonne douzaine ou plus de tomates cerises – 1 verre à peu près ou plus de pois chiches – des olives vertes .

Comme épices mes cubes trésor herbes safran pur et ail – sel poivre et  peu de curcuma – 1/2 verre d’huile d’arachide additionnée d’huile d’olive- eau bien sur comme dans toutes les recettes.

Préparation

Comme toujours déposer ma viande bien lavée nettoyée et égouttée dans la cocotte, ajouter les épices suscitées, l’oignon,pois chiches , mes cubes trésor et 1 verre d’eau.

Je mets sur le feu et quand la viande commence à prendre couleur, j’ajoute l’huile et l’eau nécessaire pour la cuisson mais pas trop car les oignons et les tomates lachent l’eau.

Tajine aux couleurs de l'amitié dans viandes et volailles img-184114rk80h

Quand la viande prend une couleur ambrée je ferme ma cocotte et je laisse cuire la viande entre 20 et 25mn.

 Quand la viande est cuite je la retire ou bien si elle résiste encore aux doigts j’ajoute les légumes qui ne prendront pas trop de temps à cuire.Voici mes légumes, les pois chiches ,je les ai mis en meme temps que la viande.

img-184340krr4i dans viandes et volailles

img-1838240xn6s

 Après cuisson

img-184535kw81u

Quand le tout est prèt servir avec un bon maison

img-184703d14q9

img-190714236vj
BON APPETIT 

b_bonnesoiree0232818598_p3fd0hm10

Comment faire les meringes en vidéo

25 novembre 2008

 

Nos techniques en vidéo…
cliquez sur la photo
Comment faire les meringes en vidéo dans astuce du jour tc_0192_sommaire

Ingrédients :

- 4 blancs d’oeufs

- 50 g de sucre

Etapes clés :

Fouetter les blancs jusqu’à ce qu’ils soient presque pris.

Incorporer progressivement le sucre tout en continuant à fouetter la masse.

Serrer les blancs en mélangeant vivement la masse. Cela va les raffermir. Pour vérifier la fermeté des blancs, renverser le saladier, les blancs doivent tenir au fond.

Pour réaliser des îles flottantes :

Prélever des cuillères du mélange et les faire cuire 30 secondes au micro-ondes ou les pocher dans le lait 1 minute sur chaque face.

Pour faire cuire des meringues :

Mettre les blancs dans une poche à douille et réaliser des petits tas sur une plaque à four recouverte de papier cuisson. Sans poche à douille, on peut tout à fait faire des quenelles avec deux cuillères.

La meringue se cuit très longtemps à basse température soit 4 à 5 heures à 80°C (thermostat 2-3). On peut également faire chauffer le four à 200°C (thermostat 6-7), l’éteindre et y laisser les meringues toute une nuit.


Autres vidéos sur la thématique : Pâtisserie

 

Bonne navigation http://www.marmiton.org/pratique/techniques-culinaires-video-cuisine-theme-patisserie.cfm

1...34567...50